vendredi 4 juin 2010

Bruxelles-Hal-Vilvorde 2010 - soutiens associatifs du PS

Après "Turkish Lady", c'est au tour du syndicat CGSP-ALR de Bruxelles (fonctionnaires communaux, zonaux et régionaux affiliés à la FGTB) et de l'association SIMA, ex-Türk-Danis (ancienne section turque de la Confédération des syndicats chrétiens) d'apporter leur contribution à la campagne électorale du Parti socialiste en organisant pour les candidats de ce seul parti des "conférences-rencontres" à la veille des élections fédérales...

à lire aussi: M. Koksal, Soirée de propagande électorale PS organisée par la FGTB-Services Publics, Parlemento.org, 3 juin 2010

1 commentaire:

PYL a dit…

Pierre-Yves LAMBERT
**
1800 VILVOORDE

Vilvorde, le 1er juin 2010


à l’attention de Rudy JANSSENS
secrétaire fédéral ALR-LRB BRU

et de Patrick DELMARQUETTE
secrétaire régional ALR-LRB BRU




concerne: propagande pro-PS de la part de la CGSP-ALR-LRB BRU (voir annexe)


Messieurs,


J’ai reçu ce matin dans ma boîte aux lettres un courrier signé JANSSENS et DELMARQUETTE au nom de l’ALR-LRB BRU, dans une enveloppe de l’interrégionale de Bruxelles de la CGSP.

Il s’agit de l’annonce par vous-mêmes d’une soirée de propagande
politique, en pleine campagne électorale, pour des candidats du Parti socialiste: Yvan MAYEUR, Fadila LAANAN, Catherine FRANCOIS, Emir KIR, Julie FISZMAN, Philippe CLOSE et Michèle DEHAEN.

Je vous prie d’acter par la présente ma démission de la CGSP-ALR, secteur police (zone de police 5344), ce en raison de mon désaccord total avec votre soutien, au nom du syndicat dont je suis adhérent depuis 1993 (et précédemment au SETCA depuis 1991, et aux Etudiants FGTB depuis 1987), du Parti socialiste, une association de malfaiteurs et de
négationnistes que je considère comme aussi dangereuse pour la
démocratie que le Vlaams Belang.

Je donne ordre à ma banque de cesser immédiatement le versement de toute cotisation à la CGSP-ALR.

Eu égard à la législation sur la protection de la vie privée, veuillez effacer mes coordonnées de tous vos fichiers informatiques.

Sans formule de politesse.


Pierre-Yves LAMBERT