vendredi 29 septembre 2006

Molenbeek - Photos et observations d'un candidat Ecolo

Bonjour Pierre-Yves,
Voici quelques échantillons de l'esprit entreprenant des candidats sur Molenkeek. Je pense que cela peut intéresser les abonnés de ta liste. Il y a encore beaucoup de photos qui ne demandent qu'à illuster utilement ton site si tu penses qu'elles peuvent trouver place dans l'une ou l'autre rubrique.

Commentaire des photos jointes sur l'incivisme dans l'affichage électoral à Molenbeek :
Le 17 septembre, lors de la journée sans voiture, nous découvrons les panneaux d'affichage communal fraîchement installés. Nous avions l'impression de nous retrouver dans un système à parti unique. Les panneaux semblaient avoir été posés en même temps que les affiches. La logique de la compétition semble prévaloir.
Le 20 septembre, les panneaux commencent à être partitionnés, délimitant les surfaces réservées à chaque parti. Les petits partis qui n'occupent pas leur surface laissent les affiches posées avant la partition et offrent aux candidats de certains "grands" partis un espace d'affichage en infraction aux règles mais non surveillé par leur titulaires.
L'impossibilité que rencontrent les candidats de s'afficher sur les 2m² réservés à leur groupe conduit immanquablement à une lutte entre candidats même co-listiers qui débordent sans états d'âme sur les emplacements des autres partis. Il est mathématiquement impossible de caser 40 portraits de candidats en plus de la tête de liste.
La pénurie d'espace que rencontrent les candidats pousse à toute les extravagances, de l'affichage sauvage à l'exploitation des surfaces sur les façades d'immeuble. Tout semble permis.

Dans de tels chaos, il est bien difficile de sensibiliser les citoyens aux problèmes d'incivilités et cela décrédibilise l'ensemble de la classe politique.

Cordialement
Bentaleb Mustapha

5 commentaires:

Suffrage Universel a dit…

Ecolo fait partie de la majorité sortante à Molenbeek, comment expliquer dès lors que ce parti n'ait pas réussi à faire voter un règlement d'affiche électoral conforme à ce qui existe dans d'autres communes, pourtant également dotées d'un PS se comportant comme un parti unique, je pense à Saint-Josse, où seuls les ouvriers communaux ont le droit de coller des affiches sur les panneaux officiels, et ça a l'air de bien se passer ?
Malgré mon amitié personnelle pour Mustapha Ben Taleb et Didier Coeurnelle, je ne voterai en aucun cas pour Ecolo à Molenbeek, je regrette de m'être présenté sur cette liste en 2000, j'ai compris trop tard qu'elle n'était qu'une béquille du PS de Flupke Moustache et qu'il y avait un préaccord de majorité. Je suis le 1er des 100 électeurs qui ont présenté la liste du Parti Jeunes Musulmans, même si je suis loin de partager ses principes, mais au moins je suis sûr qu'il y aura une opposition honnête à Moureaux au conseil communal.

Anonyme a dit…

Il existe un règlement officiel à Molenbeek mais il n'est pas respecté par tout le monde...

Anonyme a dit…

Voici d'ailleurs l'adresse web du texte du règlement sur l'affichage à Molenbeek, sur le site de la commune:
http://www.molenbeek.be/Images/PDF/Nouvelles%20en%20PDF/AFFICHAGE%20ELECTORAL2_FR.pdf

Anonyme a dit…

Bonjour,

L'affichage fait de cette façon là est ridicule. Mais contrairement à ce que le résultat laisse penser, certains socialistes dont je fais partie ainsi que notre vénérable chef, sont 100% contre cette pratique. Cela a été rappelé en réunion de section et de manière ferme

Suffrage Universel a dit…

Près de chez moi, il y a des panneaux, Place Mennekens et le long du Par Marie-José, ce sont carrément les socialistes qui se surcollent les uns les autres, avec les autres surcollages, il doit bien y avoir une dizaine de couches de papier peint... quel gaspillage !
Et les affiches du PJM ont été barbouillées de noir par un vandale. Il faut dire que Bastin jr. fait concurrence à certains candidats de la LB (tant PS que CDH) et du MR qui font campagne sur des thèmes conservateurs et religieux. Avec cette différence que le PJM, sur certains points importants pour la communauté musulmane, notamment le droit à porter le foulard par les élèves et les fonctionnaires, a un discours en conformité avec ses actes, alors que les "mosquétards" (terme en usage au sein du PS de Molenbeek pour désigner e.a. Mohamed Daïf) et autres "barbus" des autres partis n'en parlent qu'en campagne électorale et se taisent dans toutes les langues au conseil communal, et aux parlements régional, communautaire et fédéral...