lundi 14 août 2006

Schaerbeek - Liste PS - Molaï Kwakaïbi (Ghislaine)

1999
candidate SP aux régionales bruxelloises (22ème, non élue)

(ses tracts diffusés dans ladite communauté africaine la présentaient comme "notre formidable candidate")

2000
candidate (quota SP) sur la liste PS aux communales à Schaerbeek (33ème, 284 voix, non élue)

2006
candidate PS aux communales à Schaerbeek (13ème)



site de campagne du PS de Schaerbeek (accédé le 14/08/2006)

Barbecue de Mama Molaï

La petite place de la rue Rubens était ce 13 août méconnaissable.

Mama (Kwakaïbi Ghislaine) Molaï était entourée de très nombreux sympathisants pour son barbecue africain.

Dans le public, de nombreux jeunes, des sportifs, des mamas et des amis de Mama Molaï. Et sur la scène, des groupes de jeunes ont décliné des rythmes de Rap, Hip-Hop et R&B...

Je me suis essayée à la danse Muluba... Je ferai mieux la prochaine fois...

Le barbecue généreux donnait un air de soleil : beignets, brochettes et bananes frites...

Mama Molaï, 13ème candidate sur la liste PS à Schaerbeek, est manifestement une femme convaincue et convaincante...

Bravo Mama Molaï... Oyé !

6 commentaires:

Joe a dit…

T'aurait-elle convaincue ?? ;)

PYL a dit…

Non, d'ailleurs le fait d'organiser un barbecue électoral me semble un peu limite par rapport à la loi sur les dépenses électorales, ça fait très tiers-monde de donner à manger aux électeurs potentiels...
Lors d'un débat entre candidats africains auquel j'assistais en 1999 à Molenbeek, le seul qui était convaincant c'était... Florimond Mayele, à l'époque candidat de l'"Alliance", un des avatars de l'UDRT. Mme Molaï, candidate SP-AGA, était juste passée en coup de vent déposer ses tracts (je me demande où je l'ai fourré celui-là, il était trop rigolo !) et asséner à l'audience qu'il fallait voter pour elle pour lutter contre le Vlaams Blok. Un peu court... En gros, l'idée de quelques candidats francophones sur les listes flamandes était d'augmenter le poids des partis non-racistes au sein de la représentation flamande au parlement régional, puisqu'un grand nombre des voix engrangées par le VB provenaient d'électeurs francophones.
Florimond, lui, connaissait au moins le programme de sa liste et le vendait avec autant de conviction qu'il a vendu celui du PRL par la suite, et depuis quatre ans celui du PS...

mehmet a dit…

J'ai aussi assisté en 2004 à un débat électoral entre candidats d'origine congolaise et je confirme aussi que Florimond Mayele m'avait paru le plus convaincant et le plus professionnel tant sur la forme que sur le contenu. Sa migration politique de l'Alliance au PS en passant par le PRL l'a sans doute aidé en matière de discours politique.

A noter aussi l'évolution du poids de ce fan de poulet à la moambe, à croire que le socialisme fait grossir :) (voir sur ses tracts ici)

Joe a dit…

Mon dieu, mais ce pauvre garçon est malade pour grossir ainsi en si peu de temps(sans moquerie, franchement). Allez, je lui souhaite de réussir, s'il est efficace pour les discours et débats, espérons qu'il le soit pour les actes (temps que ce n'est pas à Schaerbeek).

PYL a dit…

En fait, la question sempiternelle est la suivante: veut-on des politiciens honnêtes et compétents, des ascètes purs et durs, ou des politiciens rusés et compétents, adeptes de la bonne chère et capables de quelques écarts immoraux, comme le nomadisme politique ? Les uns et les autres sont certainement capables de gérer la Cité, les premiers sans compromissions, les seconds en faisant de la compromission un art. Le problème, c'est qu'on a plein de gens de la deuxième catégorie, mais qui ne sont PAS compétents. Florimond ferait probablement un bon élu, mais à condition qu'une horde d'autres observateurs critiques le surveillent de près ;-) Bref, que la démocratie focntionne réellement, avec un contrôle post-électoral par les médias au sens large, et les citoyens en général.

Joe a dit…

tu as raison, j'avais oublié son parcours "atypique".